Skip to main content

The Future of Work: Reskilling and Remote working to recover in the ‘Next Normal’

La crise du COVID-19 a profondément bouleversé l’organisation du travail et a poussé les entreprises à repenser la gestion de leur capital humain.

Un modèle hybride entre présentiel et travail à distance devrait émerger au cours des prochains 12 à 18 mois. Pour s’adapter à cette tendance de fond, les dirigeants devront faire évoluer leurs modèles managériaux en investissant dans des outils digitaux efficaces et des programmes de formations à grande échelle. Ce phénomène s’accompagne de changements majeurs liés à l’automatisation d’un certain nombre de tâches. D’ici 2030, 60% des occupations à l’échelle mondiale, verront au moins 30% de leurs activités automatisées. Cela implique qu’environ 800 millions de travailleurs devront développer de nouvelles compétences, voire être amenés à effectuer une transition vers d’autres métiers. Afin de répondre à ces bouleversements majeurs, entreprises comme collaborateurs devront repenser le concept d’employabilité et le contrat social qui les unit.

Cet article s’inscrit dans la série d’articles nommée « Tech Trends ».


Dans le cadre de son partenariat stratégique avec VivaTechnology, McKinsey & Company publie « Tech Trends », une série d’articles analysant six des domaines technologiques potentiellement les plus disruptifs: Quantum Computing, Connectivity & 5G, Cloud Computing, Cybersecurity, Artificial Intelligence et Digital ID (identification). A ces Tech Trends, s’ajoute l’analyse de deux impacts majeurs pour la société et les entreprises : le développement des écosystèmes digitaux (Digital Ecosystems) et l’évolution nécessaire des compétences du capital humain induite par le déploiement des technologies (The Future of Work).

Related Articles