L'emploi en France

L'emploi en France : cinq priorités d'action d'ici 2020

L'emploi en France : cinq priorités d'action d'ici 2020

Même si le marché de l’emploi en France a plutôt mieux résisté à la crise que celui d’autres grands pays, il se trouve fragilisé par des déséquilibres structurels qui menacent la pérennité du système de protection sociale. Au premier rang d’entre eux, un taux d’activité faible de la population qui conduit à une érosion de la prospérité du pays depuis une vingtaine d’années. De plus, à l’avenir, les évolutions modélisées par les travaux du McKinsey Global Institute laissent craindre une poursuite de la dégradation du marché de l’emploi, notamment en raison d’un écart croissant entre les besoins de compétences et leur disponibilité, que chiffre le rapport « L’Emploi en France ». Ainsi, à horizon 2020, il pourrait à la fois manquer 2,2 millions de diplômés du supérieur dont les employeurs auront besoin et 2,3 millions d’emplois peu qualifiés accessibles aux actifs non bacheliers. Réduire cet écart de compétences constitue un impératif absolu et urgent pour traiter en profondeur la question de l’Emploi.

Video
Eric Labaye et Clarisse Magnin, co-auteurs de l’étude « L’emploi en France : cinq priorités d’action d’ici 2020 », commentent les enjeux de la création d’activité et de l’écart de compétences en France.